BridgeBalma

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Maniements de couleur - introduction

Définitions

jongleur

Un "maniement de couleur" c'est l'ordre des cartes que doit jouer le déclarant, en fonction des cartes inconnues chez les adversaires et de la répartition de celles possédées entre lui-même et le mort. Un exercice de jonglerie, ou jonglage, comme vous voulez. Les probabilités vous guettent à chaque coin de rue.

Il existe des livres entiers sur le sujet, avec quelques centaines voire milliers de maniements, désormais calculés par ordinateur. Les plus habituels devraient être connus par coeur, et pour les autres il est bon de connaître quelques principes, permettant de les retrouver à la table, ou en tout cas de ne pas en adopter un qui serait trop mauvais.

Sauf indication contraire, les études de maniement font les hypothèses suivantes, un peu académiques et qui ne seront pas toujours présentes dans la vraie vie :

  • jeu à SA (ou dans la couleur d'atout) : pas de possibilité d'affranchissement par la coupe ;
  • toutes les reprises de main par ailleurs, sans contrainte pour partir ou continuer du mort ou de sa main ;
  • pas d'information par ailleurs sur la probabilité que tel ou tel honneur manquant soit plutôt d'un côté (par effet de "cases vacantes", ou bien à cause du nombre de points déjà vus chez un adversaire en lien avec ses annonces) ;
  • pas de notion d'adversaire dangereux qui va vous faire le retour mortel.

Les maniements, c'est important, plusieurs articles sont mis sur le site www.bridgebalma.fr, ceci n'est que l'introduction. A lire : maniements simples, cas général, logiciel SuitPlay...

Il n'y a pas toujours une seule réponse

Pour une même combinaison, il peut y avoir plusieurs maniements suivant les objectifs, principalement :

  • en tournoi par paires (TPP), chercher à faire le maximum de levées en moyenne sur les répartitions adverses si on peut se permettre de chercher des levées de mieux. On l'appelle "maniement de meilleure chance" ;
  • chercher à assurer le nombre maximum de levées pour réussir un contrat tendu, en sachant que ce "maniement de nécessité" vous donnera moins de levées en moyenne (attention à l'ambiguïté sur "maximum" : ce que le logiciel appelle "max" est le précédent) ;
  • chercher à assurer un nombre de levées qui n'est pas le maximum faisable, avec un "maniement de sécurité" qui vous garantit le succès de votre contrat (ou qui donne le meilleur pourcentage de chances). C'est typique du match par 4.

Exemples de maniement de meilleure chance


Avec A 4 3 2 en face de D V 7 6. Il vous faudrait au moins le 8 au lieu du 7 pour espérer faire 4 levées. Ici il n'existe qu'un seul maniement raisonnable, partir de l'as puis petit vers DV. Vous ferez 3 levées dans 86,7% des cas, sauf lorsque le R sera cinquième ou quatrième mal placé.

Ce maniement donne 2,87 levées en moyenne.

On ne change qu'une carte, le 8 au lieu du 7 en Sud.

Avec A 4 3 2 en face de D V 8 6, il existe maintenant un minuscule espoir de faire 4 levées (en partant de la dame et en trouvant la répartition adverse R 7 5 / 10 9, proba 3,39%), mais le maniement de meilleure chance reste as puis petit vers la dame, pour 2,90 levées en moyenne.

En plus ce maniement de meilleure chance ne vous interdit pas de faire 4 levées, mais il faudra alors trouver R / 10 9 7 5, un seul cas de singleton avec 5 cartes, donc 2,83% (un peu moins probable que R 7 5 / 10 9).


Exemple de maniement de sécurité


Vous avez A 10 9 8 en face de R 7 6 5 4, il manque donc D V 3 2.

Le maniement habituel, à la fois pour faire 5 levées et pour en faire le plus en moyenne (meilleure chance), est de jouer en tête A et R.

  • Vous ferez alors 5 levées dans 46,3% des cas : quand il y a répartition 2-2, ou un honneur sec du côté favorable à l'impasse au second tour ;
  • vous en ferez presque toujours au moins 4, dans 95,22% des cas ;
  • mais seulement 3 si DV32 étaient 4-0 du côté où vous ne pouvez plus les prendre, ce qui représente un cas de chicane à 4 cartes dehors, 4,78%.

Le maniement de sécurité pour assurer 4 levées à 100% est de commencer par une impasse, n'importe quel côté.

  • Vous ferez rarement 5 levées : 12,43% de chances, lorsqu'un honneur sec apparaît sur votre petite carte, vous le capturez et vous prenez l'autre en impasse ;
  • mais vous ferez toujours au moins 4 levées, même avec une chicane.

Le maniement de sécurité est donc meilleur s'il est indispensable de faire 4 levées. Il est évidemment beaucoup moins bon pour en faire 5 (12% au lieu de 46%), et moins bon en moyenne (4,12 levées contre 4,42).

Parfois, le maniement de sécurité pour chercher x levées ne sera pas à 100% mais par exemple à 95%, toutefois il sera meilleur que le maniement de meilleure chance.

Exemple de maniement de nécessité

Cette fois, vous avez en Sud A 10 8 7 3 en face de D 6 5 4 et il vous manque donc R V 9 2. Votre qualification en finale de quelque chose par 4 exige que vous fassiez 5 levées. Chaud, chaud...

Le maniement habituel serait de jouer l'as puis petit vers la dame. Mais même avec le roi sec, vous ne ferez alors jamais 5 levées à cause de V 9 manquants.

Pour faire 5 levées, il faut adopter le maniement acrobatique type "Buffalo" en partant de la dame pour à la fois capturer le roi bien placé en Est et le valet sec en Ouest. Même si Est ne couvre pas, il ne fera pas son roi qui sera ensuite pris en impasse. Cela ne fonctionnera que dans un seul cas de singleton à 4 cartes manquantes, 6,22% (peut-être un peu plus souvent sur des donnes préparées !). Mais c'est la seule chance...


En moyenne ce maniement agressif n'est pas le meilleur, il ne procure 4 levées que dans 70% des cas contre 78% pour le maniement classique, et peut même ne vous donner que 2 levées avec RV95 mal placés.

La meilleure tactique en TPP serait de jouer la sagesse, vous serez en moyenne mieux notés (6,22% des cas) que ceux qui auront brillamment tenté le Buffalo. Ce n'est peut-être pas vrai avec des donnes préparées.

Fignolages pour spécialistes

En match par 4, le meilleur maniement n'est pas toujours celui qui cherche à assurer le contrat. En effet la logique de calcul des points IMP n'est pas binaire (contrat fait ou chuté) mais tient compte des levées de mieux et du nombre de levées de chute.

Le logiciel de calcul possède une option "IMP-best" permettant de chercher le meilleur maniement IMP qui sera parfois différent. Les écarts en IMP sont toutefois modestes. La solution proposée vous fera chuter un peu plus souvent mais ce sera compensé en IMP par des levées de mieux ou moins de chute.

Exemple : A 4 3 2 / D 10 5. La meilleure ligne de jeu pour tenter 3 levées ou pour la "meilleure chance" est petit vers la dame. La meilleure ligne pour 2 levées est as puis petit vers le 10. Mais la meilleure ligne duplicate si le contrat nécessite deux levées est de jouer petit vers le 10. C'est une espèce d'hybride qui fait presque aussi bien que la première pour 3 levées, et un peu moins bien que la deuxième pour 2 levées, mais en IMP la bat, par exemple de 0,10 pour un contrat de 2 piques, mais de presque rien (0,02) pour un contrat de manche.

En TPP, vu le principe du "topage", le meilleur maniement n'est pas toujours celui qui donne le plus grand nombre de levées en moyenne. En fait c'est celui qui sera le plus souvent meilleur que les autres maniements, peu importe si c'est de 30 points ou de 240 ou 470...

Le logiciel peut fournir le meilleur maniement en TPP avec l'option "MP-best" qui va chercher le maniement qui en moyenne bat les autres maniements (moyenne par rapport aux répartitions possibles des adversaires). Il est parfois différent du "max".

Exemple : avec A V 8 7 / R 6 5 4, le meilleur maniement pour 4 levées est (A) le roi puis petit vers les fourchettes (voir article sur les probas a posteriori). C'est aussi le maniement "max" avec 3,25 levées en moyenne. Mais il est battu en TPP par (C) petit vers le valet, de très peu il est vrai : 0,57%.

Une curiosité : parfois le MP-best n'existe pas... L'exemple A V 9 8 / R 3 2 conduit à pas moins de 4 lignes de jeu dont aucune n'est la meilleure. Là on est en plein dans la théorie des jeux, les équilibres de Nash, très intéressants mais ce n'est plus vraiment du bridge. Un exemple détaillé.

En pratique, les différences sont faibles, et on ne commettra pas trop d'erreur en adoptant :

  • en TPP la ligne de jeu "meilleure chance" pour faire le maximum de levées en moyenne ("max" dans le logiciel) ;
  • en par 4,
    - pour les manches ou les contrats contrés, la ligne de jeu de sécurité qui vise le nombre de levées juste nécessaires,
    - et éventuellement, pour les partiels non contrés et pas trop risqués, la ligne de jeu de meilleure chance.

Retour...