BridgeBalma

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Coupe de France et points de performance

 

Ouh le paresseux, je n'ai écrit que 4 articles cette année et nous sommes le 1er novembre !

Quelques événements très improbables méritent d'être relatés ici, dans la rubrique "comment ça marche". Ca n'arrive qu'une fois dans une vie.

La coupe de France

Cette compétition en par 4 a ceci d'original qu'elle repose (comme au football),sur le tirage au sort, ce qui n'est pas le cas de la plupart des compétitions bridgesques organisées par séries (promotion, honneur, excellence). Tout sur la CdF avec l'exemple 2017 dans le comité des Pyrénées.

On rappelle que l'indice de valeur d'une équipe est la somme des IV des 4 joueurs les mieux classés. Les IV, de 20 à 100, sont la traduction numérique du classement d'un joueur en début de saison. Pour en savoir plus sur les IV, cet article.

Par exemple notre équipe de CdF comportait 5 personnes, un 1K (IV 76), un 1K honoraire (72), un 1T (68), un 2Prom (60), et votre serviteur 2P (56) qui ne compte pas dans le total 276.

Au niveau du comité, c'est organisé ainsi :

  • un T1 avec 20 équipes. Donc 10 matches de 32 donnes, sur RDV, avec tirage au sort. Ces équipes étaient dans une fourchette d'IV 132 à 196 (donc 3K à 2K en moyenne). 10 équipes qualifiées.
  • un repêchage T1 parmi les 10 perdants, 5 équipes qualifiées.
  • un T2 avec les 15 qualifiées précédemment + entrée de 29 équipes un peu mieux classées. Donc 44 équipes IV 132 à 260 (3K à un peu plus que 2Pr), 22 matches, toujours avec tirage au sort et RDV. 22 équipes qualifiées.
  • un repêchage T2 parmi les 22 perdants, qui permet d'en qualifier 11.
  • un T3, toujours par tirage au sort et RDV, entre 58 équipes : les 33 qualifiées au T2, 22 qui entrent à ce stade avec IV >270 (c'est notre cas), et curieusement 3 équipes qui entrent avec des IV de 248 à 256 qui auraient dû les faire entrer au T2. 58 équipes d'IV 160 à 368, donc 29 matches et 29 qualifiés. Il n'y a plus de repêchage à ce stade.

Les étapes suivantes sont toujours par tirage au sort, mais ne sont plus sur RDV, c'est organisé à la maison du bridge. 3 tours appelés quart- demi- et finale de comité.

  • quart de finale (ou tour 4) avec les 29 qualifiés de T3 rejoints par 3 équipes de poids lourds, IV 376 à 400 (eh oui, tous en série nationale). Donc 32 équipes, IV 216 à 400, moyenne 288 (notre équipe est un peu en dessous de la moyenne). 16 qualifiés. Les autres seront tous classés 17èmes, et n'auront aucun point de performance (PP), sauf éventuellement des points de bonus s'ils sont arrivés à ce stade avec un faible IV.
  • demi-finale (ou tour 5) entre les 16 qualifiés, IV 220 à 400 (notre équipe est toujours au milieu, 9è). 8 qualifiés. Les autres seront tous classés 9èmes, avec 6 PP.
  • finale ou tour 6 entre les 8 équipes survivantes : en partant du bas, l'équipe à IV 220 certainement très contente d'être arrivée là, puis nous à 276 (très contents aussi) et au-dessus ça s'envole de 352, 368... à 400, donc typiquement du très lourd, 1P et plus. 4 matches, donc 4 éliminés qui finissent la compétition 5èmes avec 19 PP, et 4 qualifiés pour la finale de zone (pas de ligue pour la CdF) qui finissent tous premiers avec 39 PP. Dont notre équipe.

La grande loterie de la coupe de France

C'est la règle du jeu, mais elle peut paraître profondément injuste.

Notre équipe au T3 a eu la chance de tomber sur une équipe très sympa mais beaucoup moins aguerrie (IV 200). Au T4 le tirage au sort nous a aussi été favorable, nous dominions à l'IV de 44. Idem au T5 (+20) et miracle final au T6 puisque parmi les 7 autres équipes, le sort nous a fait tomber sur la seule sensiblement moins classée que nous (220).

Bien sûr je n'ai pas participé aux étapes 4-5-6. Bien sûr mes coéquipiers se sont battus comme des lions. Mais surtout... l'un de nous a calculé que la probabilité d'autant de chance dans les 4 tirages au sort successifs était de 1,6%, je ne me hasarderais pas à un tel calcul mais c'est sûrement plus près de 1% que de 5%... On ne va pas se plaindre...

Inversement des équipes beaucoup plus fortes que la nôtre se sont fait éliminer dès le T3 en tombant sur encore plus forts.

Peut-on gagner contre une équipe mieux classée ?

Dans les compétitions de type Patton avec des "petits" matches de 11 à 14 donnes, il y a parfois des surprises, une équipe de 1T peut gagner contre des 1C... Ou limiter la casse surtout si les donnes sont assez "plates" et ne donnent pas lieu à de grands écarts. Et avec le système des points de victoire qui se cumulent, une équipe forte battue "par hasard" va forcément remonter.

Mais là avec 32 donnes il y a certainement un effet "grand nombre" et la compétence doit finir par s'affirmer dans le résultat. Inversement le principe d'élimination directe est sans pitié : une bonne équipe qui perd de 44 contre 45 IMP contre une équipe moins gradée va être éliminée. Pour cette CdF, j'ai analysé tous les résultats du T3 au T6, en fonction des écarts d'IV.

T3 : 29 matches, 22 gagnés par le mieux classés, un match gagné par une équipe dominée de 8 à l'IV (peu significatif), et donc 6 surprises, avec des écarts IV de : 24, 24, 28, 28, 32, et... 80 (bravo !)

T4 : 16 matches, 10 gagnés par le mieux classé, les autres écarts étant de 4, 16, 16, 32, 34 et 40 (un écart de 4 ou même de 16 n'est pas très significatif, rappelons que c'est le total de 4 joueurs, donc 16 en remplaçant deux joueurs 2Pr par deux 1T). Disons donc qu'il y a 3 surprises sur 16.

T5 et T6 : tous les matches ont été gagnés par l'équipe mieux classée

On constate donc que plus le niveau s'élève et moins il y a de surprises. Peut-être lors du T3 y a-t-il des gens dont l'indice est pessimiste par rapport au niveau de jeu, mais cela doit se réduire ensuite. Attention aussi aux statistiques sur peu d'événements.

La suite

C'est la finale de zone VII, à Brive, qui réunira bientôt 16 équipes, les 4 premiers de 4 comités. Toujours par tirage au sort.

Aujourd'hui seuls 12 sont connues et notre équipe est évidemment la moins bien classée à 276, et à part deux équipes "jouables" niveau 1T-1K (296 et 312 quand même), on est plutôt dans une moyenne de 1C bon poids, 1P, 1N...

Mais avec la chance qui caractérise mon capitaine, on tombera peut-être sur nos "voisins" à l'indice... Sinon on aura le plaisir de rencontrer d'excellents joueurs, une fois dans notre vie

Dans le cas le plus probable, nous perdrons le premier match, et nous jouerons alors la "consolante" contre un autre des 8 perdants, ce n'est pas un repêchage.

Les PP à temps partiel où comment gagner sans jouer

On rappelle que les points d'experts ne servent à rien pour les 2 Promotion et 1ères série ; il faut glaner des points de performance (PP) dans des finales de comité et au-delà, ou des tournois régionaux.

Notre équipe a donc gagné 39 PP en comité par sa miraculeuse place de premier ex-aequo. Très content pour mes camarades, puisque j'avais participé au facile T3, mais j'étais absent pour la suite, donc un peu déçu de ne pas récolter de PP.

Divine surprise : je suis crédité de 20 PP !

Comment ça marche ?

C'est la stricte application du règlement. Ont 100% des PP les joueurs qui ont joué la moitié des donnes du stade de la compétition. A moins de la moitié c'est au prorata.

J'ai joué les 32 donnes du T3. La maximum de donnes était de 128 (32 fois 4) donc j'ai joué un quart des donnes,j e suis crédité de la moitié de 39 arrondie à 20.

Plus 10 si nous perdons la consolante, 20 si nous la gagnons, et je n'ose pas rêver que nous puissions gagner le premier match...
Bonne pioche la coupe de France cette année. Le hasard fait parfois bien les choses.

 

retour...