BridgeBalma

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

C'est la reprise

Après presque 4 semaines sans jouer, les affaires reprennent. La promenade en éléphant, les temples bouddhistes, les bains de soleil et baignades dans une eau délicieusement chaude, tout a une fin (sauf les bananes et les saucissons qui en ont deux).

On va dire que c'est la faute du décalage horaire, mais voici quelques bourdes amusantes et relativement instructives lors de la finale de comité senior open, hier. Heureusement les adversaires en ont fait aussi, et on est "sortis".

Bicolore sur ouverture deux faible

Donne 16, 1è séance. Mon adversaire de droite ouvre en premier de 2 coeurs faible. J'ai un beau 5-5 noir. Ouh, là là, un Michael, il faut réfléchir... Sur ouverture majeure, avec les T et l'autre majeure, on cue-bidde et je dis 3C. Ils sont contrés et mon partenaire met 5K, à ma grande surprise.

Résultat : -4 et 2% (quelqu'un a fait pareil)

C'est que -et en plus je le savais- on n'annonce pas les bicolores de la même façon sur 2M que sur 1M, car le 2SA devient naturel et n'annonce plus les deux mineures. Mon partenaire a compris avec juste raison 3C = bicolore mineur. Avec 4K et 4T, il a choisi sa plus belle couleur. Réussir 5K avec 6 atouts dans la ligne, c'est difficile.

J'aurais dû dire 4T avec l'autre majeure et les trèfles, 4P chutait car atouts très mal répartis... 4T gagne (et même 5 si les adversaires ratent l'entame), on aurait chuté la manche d'une levée à T ou P.

Chelem volé

Donne 4, 1è séance. Mon partenaire et moi avons un peu réévalué notre jeu, il a 6 atouts coeur dans mon ouverture (en 4è mais solide 17H avec 6 cartes aussi). Après un Drury où je réponds 3C, c'est lui qui pose le Blackwood avec seulement 3 Rois, dont le Roi d'atout. On joue les clés et je réponds 5P = 2 as et la dame d'atout. La mort dans l'âme il met 6C, il manque deux As...

Entame VK pour le singleton du mort et l'As adverse. Grosse réflexion, et bingo ! retour carreau pour mon Roi puis après purge rapide de l'atout adverse, ma Dame qui me permet de défausser le deuxième pique perdant du mort. Top plein.

Moralité, Nord en main à l'As de carreau, n'a pas trop réfléchi aux annonces. Il manque un autre as. Il aurait donc dû jouer une couleur noire pour son partenaire... Une chance sur deux de trouver la bonne couleur. Mais les adversaires ont aussi le droit de faire des fautes, non ?

Chelem raté

Là ce sont les adversaires qui jouent un chelem, inchutable. La défense a déjà fait une levée.

Le déclarant purge les atouts et joue de sa main petit trèfle vers la Dame sèche du mort. Un peu surpris, je me précipite pour mettre mon Roi, et assurer une de chute... "Je n'avais pas vu que j'avais déjà perdu une levée !".

Un classique des maniements

Le maniement avec 9 cartes quand il manque la Dame est bien connu : on tire As et Roi en tête (sauf cas rare d'une défausse au premier tour avec possibilité d'impasse). C'est légèrement préférable à la ligne coup de sonde puis impasse, mais assez peu : environ 52% contre 48%, au nom du principe des cases vacantes, la carte inconnue a plus de chances d'être dans la main où il y a une case vacante de plus.

Et quand il manque D V x x ? Une autre exception apparaît : que faire quand la Dame ou le Valet s'écrase au premier tour ?

Le raisonnement faux est le suivant : peu importe la qualité des cartes, le 2-2 reste légèrement plus probable, et cette Dame ou ce Valet peut très bien venir de D V secs.

Le raisonnement juste : si l'adversaire a le Valet sec, il le met. S'il a D V, il met au hasard l'un ou l'autre. Les deux cas V sec ou DV secs, ont des probabilités assez proches, 6,22% pour V sec, 6,78% pour DV secs, donc quand on voit le Valet, il viendra presque deux fois plus souvent de Valet sec que de D V. A comparer 6,22 pour Valet sec et 6,78/2 = 3,39 pour "DV en ayant vu le Valet". Bien sûr si c'est la Dame qui tombe au premier tour, même logique, on fait l'impasse contre l'autre adversaire.

C'est au nom des "cartes équivalentes" qu'il faut donc faire l'impasse contre l'autre adversaire. Si on le peut bien sûr, cela dépend où est notre gros honneur restant. L'impasse à 2 chances sur 3 est très préférable à

Notre adversaire a réfléchi et choisi de jouer contre les probabilités. Ou alors ne connaissait pas la règle. Mal lui en a pris, mon Valet était sec.

Son argument : il y avait eu une intervention annonçant 5 ou 6 cartes dans une autre couleur, en face du Valet sec. Au nom des cases vacantes, la Dame a plus de chances d'être avec le Valet. Pas stupide, mais faux : le calcul montre qu'un déséquilibre de 3 ou 4 cases vacantes ne suffit pas à contrebalancer une probabilité de 2/3-1/3.

  retour...